( 3 février, 2011 )

Ma décision d’être présent sur le canton de Montrichard.

img0001.jpg

Bonjour à tous.

En quelques mots, je crois qu’il est nécessaire de vous informer de mes différents parcours, privés et professionnels, qui ont motivés les choix qui me guident depuis maintenant de longues années.

Originaire d’Auvergne, où j’ai fait mes études au lycée Blaise Pascal, à Clermont-Ferrand, je les ai concrétisées par un baccalauréat A4 ( d’obédience littéraire) par choix plus que par nécessité car j’ai toujours eu une disposition pour les Lettres dans lesquelles j’ai toujours trouvé la réponse à la question de mon identité culturelle, qui m’a tout naturellement orienté vers le Front National, seul mouvement apte à défendre celle , génétique, qui fait que ma fierté m’oriente tout naturellement à promouvoir les valeurs de notre merveilleux pays.

Agent de maîtrise à la Banque de France, rien ne pouvait me déterminer à suivre la voie devenue la mienne car cette institution, certes vénérable en de nombreux points, ne présente pas, dans sa définition, les éléments nourissant le déterminisme qui se doit d’être la vocation intellectuelle des militants frontistes.

La lecture, depuis de nombreuses années, de l’evolution de la substance de la France, le constat de cette décadence progressive et inéluctable, n’ont pu que me conforter dans cette lutte inévitable pour la sauvegarde de nos identités multiples, culturelle, religieuse, économique, morale, qui, chaque jour, voient leur acuité baisser dans des proportions gigantesques.

Par cette élection, je vais rentrer dans ces rouages afin de gangréner toute cette corruption qui putréfie l’âme de mes concitoyens qui ont donné leur assentiment à des élus qui n’ont de cesse de violenter l’existence même de ceux qui leur ont donné leur confiance, les électeurs.

Ce denni permanent de la démocratie fait honte à la France dont l’aura, si longtemps glorifiée par la quasi totalité des peuples, se meure dans la fange innomable d’une décadence semblable à celle de la Rome antique.

Tant de gloire pour la vanité humaine ; tout ceci ne peux faire que vomir .

( 2 février, 2011 )

L’Ordre des Hérauts du musée des Confréries Européennes.

img0110.jpggege.jpg 

La politique, telle qu’elle est perçue par nos concitoyens, ne recueille qu’un assentiment sans foi ni loi et attriste plus qu’elle ne devrait rassembler.

La Nation devrait être le socle de l’édifice démocratique et la représentation de la vie de chacun de nous. Les médias ne retranscrivent que les luttes intestines des éléphanteaux du parti socialiste, les querelles feutrées des représentants de l’éventail du centre jusqu’à la droite de tradition, les propos anarcho-révolutionnaires de l’extrème-gauche et de son Front mélanchonniste, les petits restes balbutiants d’un parti communiste exsangue et sans voix, pour terminer avec le positionnement syndical dans notre monde entreprennarial que l’on met sur le devant de la scène alors que seulement quelques bavards chevelus et abscons nous font resurgir la tellement obsolète opposition marchaisienne de la lutte des classes et de l’affrontement patronat et ouvriers, si chère aux édiles neuf-troisiens.

Je préconnise pour ma part la vulgarisation de nos traditions ancestrales, la politique du bon vin dans et de la bonne gastronomie française, par laquelle notre identité a fait sa réputation, l’exposition de nos patrimoines, qu’ils soient religieux, culturels, régionaux, gastronomiques, scientifiques etc …, la signification de ce qu’est un peuple, une nation, l’ADN identitaire, le suc de notre composition nationale, ce qui fait que chacun existe en tant que tel.

Elu, je ferai la promotion de mon pays, je donnerai à mes congénaires l’exemple de l’intégrité sous toute ses formes et je punirai la désinvolture, la corruption, l’apologie de la médiocrité et de l’ignorance et je rendrai aux élus la fonction et l’essence même de leur existence c’est-à-dire la reconnaissance des milliers de français qui ont donné leur confiance.

N’oublions pas que la démocratie se doit d’être le gouvernement du peuple par le peuple.

( 1 février, 2011 )

Le Conseil Général.

http://www.dailymotion.com/video/x4c9cr

Le Conseil Général est l’assemblée délibérante du département. S’il m’a paru indispensable de porter ma candidature pour ce scrutin,  c’est que je crois que nous sommes les seuls, sur l’échiquier politique, à représenter une alternative et donc une opposition à ce qui se fait depuis déjà fort longtemps.

La vidéo ci-dessus décrit fort bien , en des termes précis et concis, la pluralité des compétences du conseil général et augure peut-être, sans le savoir, ,l’extrème diversité et par le fait même la difficulté de savoir qui fait quoi, qui subventionne quoi, d’où viennent les financements, qui autorise quoi, qui le contrôle, qui le justifie, l’approuve ou le désapprouve, en d’autres termes tout ceci est très abscons et imperméable.

Ce mode de fonctionnement , d’un commun accord entre les parties, puisque alternativement l’exécutif change sans qu’il puisse y avoir d’opposition réelle, est la base et l’exemple du concept de démocratie telle qu’elle existe dans notre pays. Les élécteurs suivent patiemment le déroulement presque rituel s’offrant à leurs yeux à la manière de la grenouille dans le bocal d’eau froide au fond duquel on le chauffe progressivement. La chaleur monte et s’intensifie graduellement et la grenouille, un peu sensible à l’élévation progressive, grogne un tantinet mais s’habitue jusqu’au moment ou un autre petit batracien saute dans l’eau devenue bouillante et hurle de douleur.

Je ferai comprendre, élu, à tous mes concitoyens, qu’il faut surveiller l’eau afin que l’on puisse se protéger, soit en arrêtant le gaz sous le bocal, soit en trouvant des vétements contre la suffocation. 

Au Front National, notre bocal, c’est la France et toutes les compétences du Conseil Général, La protection de l’enfance, Les personnes en difficulté à insérer, l’aide à leur apporter, la prévention sanitaire, pour l’aide sociale, la voirie, l’éducation, la culture, le développement local etc … seront défendus pour Nos Concitoyens, je surveillerai l’attribution des aides, je condamnerai la gabegie à tous les niveaux et je dénoncerai à toutes et à tous les corruptions qui empuantent notre démocratie que tant de peuples nous envient.

Notre rôle et de dénoncer et de proposer l’intégrité publique afin que ce terme revienne dans nos dictionnaires et qu’il soit enseigné à nos enfants, charge à eux de le vulgariser et de l’impreigner dans les gènes de leur progéniture.

Tel est le sens de mon engagement, lorsque je serai élu.

( 1 février, 2011 )

La politique.

http://www.dailymotion.com/video/xe2q1f

Cette vidéo est tout à fait représentative de la situation en France.

Que penser de ces gens en pleurs, incapables de trouver les mots pour décrire ce qu’ils ressentent, en proie à la colère bien évidemment mais dont la souffrance et le chagrin n’ont de reponse que par le constat de l’impuissance de notre police, qui n’a d’existence que par le rôle de protection qu’elle ne peut plus assurer, une justice qui n’a plus les moyens de s’exprimer, soit par obéissance et allégeance à l’autorité, soit par crainte de représailles électorales .

Un pays en proie à ces interrogations, dont on anihile le régalien, n’a plus d’autorité, ni morale, ni physique, c’et le constat de décennies d’exécutifs UMPS dont on ne peux que constater l’impéritie dans toute la hiérarchie gouvernementale.

La France meurt dans des souffrances atroces et ce sont nos enfants qui devront bientôt l’inhumer, triste constat fait par la seule observation.

L’Europe promise n’a jamais accouché que d’un leurre; Français, reveillez-vous, pensez à l’alternative : Le Front National.

( 1 février, 2011 )

Ma suppléante.

eliane.jpgtgsbter.jpg

C’est avec un sentiment de profonde reconnaissance que je vais apporter le témoignage de mon admiration pour éliane Monteil, ma suppléante, lors du scrutin des cantonales de cette année, pour les raisons que je vais tenter d’énumérer.

Eliane a eu trois enfants, élevés dans le sérail de la tradition française, tombés très tôt dans le chaudron de la Qualité, sous toutes ses formes, afin de promouvoir cette conception de la valeur humaine qui donne à ses défenseurs toutes les armes indispensables à la défense du beau, du bon et du merveilleux.

Au sein de son association, T G S B ( Tradition et Gastronomie de la Sologne et du Berry ), elle a oeuvré le plus clair de sa vie à réunir ses amis, les combler par le fruit de l’expression de sa cuisine,  que devraient lui envier de nombreux trois étoiles, la qualité de sa générosité indéfinissable tant elle a du lui sacrifier parfois sa situation personnelle qu’elle a toujours mis en exsergue pour privilégier la solution donnée à des amis en difficulté afin qu’ils retrouvent cette quiètude morale qu’elle seule pouvait procurer.

Les affronts, les reproches indignes que doivent supporter parfois les gens de sa nature n’ont que peu altéré cette mansuétude parfois mise à rude épreuve, car la haine, la jalousie, l’ignominie parfois creusent la dignité, l’érode, mais le coeur reste toujours à l’abri car il est pur.

Je te remercie, Eliane, de ton soutien pour cette élection, car je pense, en toute modestie, posséder les qualités nécessaires à l’accomplissement de la tâche dont je me suis porté garant en me présentant, mais je n’arriverai jamais à rassembler, comme toi, toutes les qualités humaines que tous t’envient.

 

|